Mise en place d’une politique sida en milieu de travail

Le Secteur Droits et VIH de la COCQ-SIDA a développé une politique sida en milieu de travail pouvant être adoptée par les employeurs. Le document peut être adapté en fonction des particularités de chaque organisation. La COCQ-SIDA a aussi développé des lignes directrices afin d’aider les employeurs à faire le point en vue de l’adoption d’une politique sida en milieu de travail.  La COCQ-SIDA peut aussi accompagner les employeurs dans leurs démarches relativement à son adoption.

Le but de la politique sida en milieu de travail développée par la COCQ-SIDA est de protéger les droits des personnes vivant avec le VIH-sida et d’apaiser les inquiétudes possibles d’autres employés. La politique vise à préserver et à promouvoir la santé et la dignité des employés au travail, à respecter et défendre les droits des employés et à offrir des services de qualité à la clientèle.

Pour plus de renseignements sur ces questions, veuillez communiquer avec madame Liz Lacharpagne, coordonnatrice du Programme Droits de la personne & VIH/sida.

Questions & réponses

Une politique sida en milieu de travail, c’est quoi ?

Il s’agit d’une politique interne qui précise la position de l’employeur quant au VIH/sida, qui clarifie bon nombre de sujets tabous et qui permet d’éviter que certaines situations entraînent des crises au sein du milieu de travail.

Des obligations encore plus lourdes ?

Non. La politique sida en milieu en travail n’impose aux employeurs et employés rien de plus que ce que les lois québécoises et/ou canadiennes prévoient déjà.

Si la politique n’impose rien de plus, pourquoi l’adopter ?

  • Parce qu’en agissant avec diligence, l’employeur se met à l’abri d’éventuelles poursuites. À cet effet, le Tribunal canadien des droits de la personne a reconnu l’importance d’une politique sida en milieu de travail.
  • Les employeurs québécois ont l’obligation d’assurer un milieu de travail sain pour les employés, obligation d’autant plus renforcée depuis les modifications à la Loi sur les normes du travail qui reconnaissent expressément l’interdiction de harcèlement psychologique.
  • Parce que l’employeur s’engage fermement à reconnaître et à respecter les droits des employés vivant avec le VIH/sida.
  • Parce qu’en adoptant un document clair, l’employeur informe l’ensemble de ses employés sur les droits et responsabilités de tous (cadres, dirigeants, employés).
  • Parce que les employés vivant avec le VIH/sida sont rassurés quant au respect de la confidentialité de leur dossier et jouissent d’un milieu de travail exempt de discrimination et de harcèlement.

L’adoption de la politique a-t-elle réellement un impact ?

Il est reconnu que l’adoption d’une politique sida en milieu de travail entraîne notamment les effets positifs suivants :

  • Meilleure crédibilité de l’organisation ;
  • Image de marque renforcée ;
  • Environnement sain et viable pour tous les employés ;
  • Réduction des risques de poursuites civiles ;
  • Action préventive permettant d’éviter les situations de crise qui nuisent, notamment, à la productivité ;
  • Plus grande rétention des employés formés (la plupart des personnes vivant avec le VIH/sida sont âgés de 25 à 50 ans, ce sont souvent des employés qualifiés) ;

Mes employés sont très ouverts, est-ce nécessaire ?

Certains de vos employés peuvent connaître le VIH/sida et ses modes de transmission, d’autres moins ou pas du tout. L’ignorance entraîne souvent des perceptions erronées, des préjugées et peut mener à la stigmatisation et même à la discrimination. Un sondage préparé par l’Institut National de Santé Publique et dont le rapport a été publié en septembre 2003 révèle notamment qu’un grand nombre de personnes au Canada croient toujours que les personnes vivant avec le VIH/sida ne devraient pas être autorisées à exercer des métiers qui implique le service au public, tel notamment, les métiers de serveur, cuisinier et coiffeur. Il y a donc encore beaucoup de travail d’information à faire. En tant qu’employeur, vous êtes un acteur privilégié pour participer à ce travail d’information et de sensibilisation.

Est-ce qu’une politique sida en milieu de travail à elle seule pourra changer les choses ?

Adopter une politique sida en milieu de travail apporte déjà beaucoup. Il est toutefois fortement recommandé d’accompagner l’adoption d’une telle politique par des ateliers de formation auprès de tous vos employés. La COCQ-SIDA offre des services d’appui-conseil pour aider les organisations à adopter une politique sida en milieu de travail et à former leurs employés et dirigeants sur ces questions. Bon nombre d’organisations ont déjà eu recours aux services de la COCQ-SIDA et de ses membres à cette fin.

Il est aussi fondamental de s’assurer que le processus devant mener à l’adoption de la politique se fasse en consultation avec le syndicat représentant les travailleurs de votre organisation et/ou le comité sur la santé et sécurité du travail.