Juin 2017

23 juin 2017 - Nouveau REMAIDES en ligne

REMAIDES, c’est le trimestriel d’information francophone pour les personnes vivant avec le VIH. La revue est une coproduction française, québécoise et suisse.
 
Dans ce numéro-ci, on vous propose un dossier spécial sur l’objectif parisien d’éradiquer l’épidémie du sida parmi ses habitants. Puis, dans le cahier Québec, découvrez plusieurs articles portant sur la décriminalisation du VIH au Canada: nouvelles, entrevue, témoignage…
 
À lire et à partager dans vos réseaux. Pour vous abonner, c’est ici.




23 juin 2017 - Je suis séropo: des nouvelles de Jacques

Notre collaborateur Jacques a blogué ce mois-ci à propos de l’autonomie et de l’agentivité des personnes séropositives.
 
La divulgation de son statut sérologique est une décision très personnelle. Dans son billet, Jacques nous fait comprendre comment chaque personne vivant avec le VIH a le choix de QUI, QUAND et COMMENT elle fait ce dévoilement.


23 juin 2017 - Ouverture de 3 sites d'injection supersivée (SIS) à Montréal

Trois sites d’injection supervisée sont maintenant ouverts à Montréal: CACTUS, Dopamine et l’unité mobile (la première en Amérique du Nord!) de l’Anonyme. Le centre géré par l’organisme Spectre de rue devrait quant à lui ouvrir ses portes à l’automne.
 
Une belle réussite pour les groupes qui militent pour l’ouverture de ces sites sécuritaires depuis plus de 10 ans!

Crédit photo: La Presse


23 juin – L’éradication du VIH à Montréal: un objectif auquel on croit

À l’instar du Dr Réjean Thomas, Ken Monteith de la COCQ-SIDA prendra part aux travaux du comité montréalais sur l’éradication du VIH/sida. La première rencontre du comité aura lieu à la fin juin—nous avons très hâte!
 
Le 12 juin, le maire de Montréal, Denis Coderre, a déclaré vouloir atteindre les cibles 90-90-90 fixées par l’ONUSIDA. La contribution du milieu communautaire VIH/sida sera essentielle à l'atteinte de ces objectifs. Ensemble, préparons un monde sans sida ni VIH.


8 juin 2017 - Retour sur notre Assemblée générale annuelle

Les 2 et 3 juin derniers s’est tenue l’Assemblée générale annuelle (AGA) de la COCQ-SIDA. Une forte majorité d’orga-nismes-membres étaient présents au Centre St-Pierre pour marquer la fin d’une année 2016-2017 bien remplie.
 
Parmi les faits saillants de l'AGA, notons l’adoption de la position Indétectable = Intransmissible (I = I) ainsi que celle, adoptée à l'unanimité, en faveur de la décriminalisation totale du travail du sexe. Toutes les positions adoptées seront publiées dès que les commentaires des membres y auront été intégrés. 
 
Pour clore l’AGA, la Coalition a rendu hommage à Mme Evelyn Farha, ancienne présidente honoraire de la Fondation Farha. Aujourd’hui fusionnée à la Fondation québécoise du sida, la Fondation Farha a été un phare de la la lutte contre le VIH/sida au Québec de 1992 à 2017. De plus, le Conseil d’administration a tenu à souligner le travail réalisé par Ken Monteith, directeur général de la COCQ-SIDA.

Merci au PVSQ pour les photos de l'événement!


8 juin 2017 - Nos webinaires en ligne: à voir ou à revoir!

Saviez-vous que la COCQ-SIDA rend accessible ses webinaires sur sa chaîne YouTube?
 
Au cours des derniers mois, nous avons mis en ligne plusieurs formations Web sur des sujets aussi variés que la violence dans les relations amoureuses et intimes entre hommes (projet VRAIH), les recherches sur une cure contre le VIH et l’intervention auprès d’hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes et qui consomment des substances psychoactives (Mon Buzz). Les visionner est un bon moyen de maintenir ses connaissances à jour.


8 juin 2017 - La PrEP déclarée "médicament essentiel" par l’OMS

Le ténofovir seul ou en combinaison avec emtricitabine ou lamivudine pour la PrEP vient d’être ajouté à la Liste des médicaments essentiels de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Le dolutégravir (médicament contre l’infection au VIH) et certains médicaments contre l’hépatite C font aussi partie des ajouts en 2017.     
 
De nombreux pays se réfèrent à la Liste OMS pour améliorer l’accès aux médicaments et prioriser ceux qui doivent rester disponibles pour toute la population. Ces ajouts sont donc une excellente nouvelle pour les personnes séropositives au VIH et au VHC et celles qui font face à un risque plus élevé  de contracter le VIH.