Promouvoir son implication

« Les personnes vivant avec le VIH ou le sida ont fait directement l'expérience des facteurs qui rendent les individus et les communautés vulnérables à l’infection au VIH et une fois infectées elles ont connu les maladies liées au VIH et les stratégies pour combattre celles-ci.»1 De ce fait, leur implication dans l’élaboration et la mise en oeuvre de programmes et politiques ainsi que dans les prises de décisions améliore la pertinence et l'efficacité des actions.  Il est question alors de participation accrue des personnes vivant avec le VIH ou le sida ou encore principes GIPA découlant de l'acronyme anglais Greater Involment of People living with HIV/AIDS.

«Les bénéfices de GIPA se font sentir à plusieurs niveaux. Au niveau de l’individu, l’implication renforce l’estime de soi, donne meilleur moral et atténue l’isolement et la dépression et enfin améliore la santé en informant mieux quant aux soins et à la prévention. Au sein des organisations, la participation des personnes vivant avec le VIH peut modifier les perceptions et aussi donner accès à des connaissances et à des expériences enrichissantes. Aux niveaux social et communautaire, la participation publique des personnes vivant avec le VIH, en donnant à celles-ci un visage, peut atténuer les peurs et les préjugés et faire apparaître ces personnes comme des membres productifs qui apportent leur contribution à la vie sociale. »1

Pour vous aider à développer vos capacités et compétences de leadership, vous trouverez dans notre médiathèque une boîte à outils Un pas en avant - Une boîte à outils pour la participation accrue des personnes vivant avec le VIH/sida (GIPA).

« Cette boîte propose des activités et des conseils utiles qui permettent aux personnes vivant avec le VIH/sida de rehausser leur autonomisation en renforçant leurs capacités de communication, d’expression et d’organisation, ainsi que leurs compétences en matière de dialogue sur les politiques, de négociation, de réseautage, de planification de programme et de gouvernance. Elle améliore également les connaissances par rapport aux aspects médicaux, juridiques et sociaux du VIH/sida. En plus d’aider les personnes qui vivent avec le VIH/sida à développer leurs connaissances et leur sensibilisation communautaire, cette boîte à outils favorise la prise de conscience de leurs propres valeurs, habiletés et intérêts.»2


1 Tiré de "Pour une participation accrue des personnes vivant avec le VIH/sida (GIPA)", ONUSIDA.
2 Tiré du site web de la Société canadienne du sida