Position sur I=I

Voici le résumé d'Indétectable = Intransmissible: position de la COCQ-SIDA sur l'utilisation des traitements antirétroviraux comme moyen de prévention

Contexte

L'annonce de la Commission fédérale suisse pour les problèmes liés au sida (aujourd’hui nommée Commission fédérale pour la santé sexuelle), en 2008, a totalement chamboulé le milieu de lutte contre le VIH en affirmant que le traitement contre le VIH peut aussi prévenir l'infection. Depuis, cette affirmation a été démontrée scientifiquement à travers de multiples recherches dont les résultats permettent d'affirmer qu'Indétectable = Intransmissible (I=I).

Énoncé

Une personne vivant avec le VIH dont la charge virale est stable et indétectable ne transmet pas le VIH par voie sexuelle à ses partenaires du moment. La stabilité du niveau indétectable de la charge virale est assurée par l’adhérence aux traitements et maintenue par un suivi médical régulier et adéquat. Le maintien d’une charge virale indétectable est aussi favorisé par ces divers facteurs: le soutien psychosocial, l’accompagnement offert par le milieu communautaire, la promotion, le ressourcement spirituel. Cette information sur I=I doit être rendue publique afin d'atténuer l'impact de la stigmatisation sur les personnes vivant avec le VIH et pour mieux lutter contre l'épidémie.

Explication 

À la suite de multiples études scientifiques, dont l’étude PARTNER, nous pouvons nous fier à l’affirmation stipulant que le VIH ne se transmet pas par voie sexuelle lorsque la charge virale est indétectable.