Variole du singe : barrage à la stigmatisation !

Publié le 26 mai 2022
Lecture 1 minute
Partager l’article
Stigmatisation

« Si la variole du singe avait éclos chez des “soccer moms”, je ne pense pas qu’on stigmatiserait les “soccer moms”. Les gens qui stigmatisent la communauté gaie le font parce que ça les arrange bien. »

Oui, oui et oui! Un extrait des plus parlants de l’entrevue récente de notre DG avec le Globe and Mail sur le sujet de la stigmatisation liée à la variole simienne. Un virus est un virus, pas une identité. Pour enrayer une épidémie, il faut absolument éviter la stigmatisation, qui éloigne les populations vulnérables des services de soins, et plutôt se concentrer sur les faits : les symptômes, les modes de transmission, la période de contagion, etc.

Nous vous proposons quelques autres extraits de presse (certains traduits de l’anglais au français, pour plus d’accessibilité) concernant la stigmatisation sur notre page Facebook, incluant une autre entrevue de notre DG ainsi que la position officielle de l’ONUSIDA.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et le GooglePolitique de confidentialité etConditions d'utilisation appliquer.

The reCAPTCHA verification period has expired. Please reload the page.