Babillard

  • Stigmatisation liée au VIH en milieu de soins de santé, un sommaire de recherche en français et en anglais

Pour nous suivre

À la une


Vidéo du moment


"Parfaite pour l'emploi"
Co-production Koma Films et COCQ-SIDA


Membre fondateur 


Notre blogue
Je suis séropo


Sites web

Prêt pourl'action

Stop sérophobie.org


Secteur droit


Nos ressources

S'informer sur le VIH/sida


Si j'étais séropo


Autres ressources

Seronet, l'espace solidaire entre séropositifs

 

Actualité

30 mai 2018 | Programme d’échange de seringues en milieu carcéral

Ottawa a annoncé, le 15 mai dernier, qu’un programme d’échange de seringues serait mis en œuvre dans deux prisons fédérales.

Même si cette mesure ne sera pas mise en place dans tous les établissements correctionnels fédéraux, l’annonce représente néanmoins "une importante concession quant à l’importance des programmes de seringues en prison (PSP)", a déclaré par voie de communiqué le Réseau juridique canadien VIH/sida.

"Il est clair que le Gouvernement du Canada reconnaît [les données internationales] qui démontrent l’efficacité des PSP pour prévenir des infections évitables par le VIH et le VHC derrière les barreaux," poursuit le Réseau.

Plus d’infos disponibles sur le site web www.urgencesanteprison.ca


30 mai 2018 | Plasma : projet de recherche sur le don de sang

Présentement au Québec, un homme qui a eu des relations sexuelles avec d’autres hommes au cours des douze derniers mois ne peut pas donner du sang. Or, un programme plus inclusif pourrait voir le jour.

Plasma est un projet de recherche sur le don de sang soutenu par l’organisme RÉZO, en collaboration avec Héma-Québec, l’UQAM et la COCQ-SIDA. La première phase est la tenue d’un groupe de discussion (focus group) pour hommes adultes (18+) cis ou trans de statut sérologique (VIH) négatif ou inconnu qui ont des relations sexuelles avec d’autres hommes.

Pour plus d’informations sur Plasma ou pour vous inscrire, consultez le site web du projet. Compensation financière offerte.


30 mai 2018 | Prévention et dépistage : des stratégies clés pour Le Néo

Le journal La Revue a présenté dans ses pages un portrait du Néo, organisme-membre de la COCQ-SIDA situé à Terrebonne et desservant la région de Lanaudière.

Allez lire pour en savoir plus.
 


30 mai 2018 | Pétition pour l’accès universel aux antirétroviraux

Une pétition qui réclame un accès universel aux médicaments pour le traitement du VIH/sida a été lancée sur le site de l’Assemblée nationale.

Les personnes à l’origine de la pétition demandent au gouvernement québécois d’éliminer les franchises et copaiements pour toutes personnes – assurées ou non – et pour tous les antirétroviraux utilisés pour contrôler ou pour prévenir l’infection.

Cela ferait en sorte que les traitements contre le VIH seraient accessibles à tou·te·s, que ces dernier·ère·s soient assuré·e·s au privé ou par la RAMQ, ou soient des personnes sans statut.

Nous vous invitons à signer cette pétition et à la diffuser dans vos réseaux. La date limite pour signer est le 2 août prochain.


3 mai 2018 | L'indétectabilité reconnue dans un cas de criminalisation du VIH

La COCQ-SIDA est très heureuse de la décision de la Colombie-Britannique d’abandonner les charges à l’endroit d’une personne vivant avec le VIH dans un cas de non-divulgation de son statut sérologique.

L’homme en question faisait face à 12 chefs d’accusation pour agression sexuelle grave du fait de ne pas avoir divulgué sa séropositivité à ses partenaires avant d’avoir des relations sexuelles sans condom, Or, la charge virale de l’accusé était indétectable au moment des faits. Ainsi, la Couronne en est venue à la conclusion qu’il n’existait aucune possibilité réaliste de transmission du VIH et a décidé de suspendre les accusations à son endroit.

Nous estimons que cette décision est cohérente avec le consensus scientifique international à l’effet qu’une personne qui maintient une charge virale indétectable ne peut transmettre le VIH (I = I).

Cliquez ici pour lire le communiqué complet.


26 avril 2018 | Déclaration québécoise : 1000 signataires !

Plus de 1000 personnes appuient maintenant la Déclaration québécoise des droits et responsabilités des personnes vivant avec le VIH/sida. Merci à tou·te·s les signataires.

"Le document est une prise de parole de personnes vivant avec le VIH ainsi qu'une prise de position politique dépassant – voire, dénonçant – l'état actuel du droit et revendique clairement l'égalité de tous et toutes devant la loi et les institutions québécoises, quel que soit le statut sérologique des personnes."

Cliquez ici pour en savoir plus et pour signer la Déclaration vous aussi.